Guérison globale

Accéder au ressenti et trouver le mot qui guérit

 

La réalisation de soi s'obtient en faisant le point, en opérant un retour au centre, en étant disposé à l'unité.

Le but de la réalisation c'est l'accession au centre unificateur des 3 plans de l'être humain. L'individu ayant perdu son centre est désaxé et la maladie résulte d'une rupture avec ce centre. Par l'intermédiaire du ressenti, l'individu comprend qui il est, comment et pourquoi il est devenu ainsi.

Le travail de changement consiste à devenir conscient d'une partie de soi-même que l'individu connaît depuis toujours sans en avoir pleinement conscience. C'est la conscience cellulaire qui s'éveille par l'intermédiaire du ressenti qui reste le moteur de la maladie.

Comment une fois ce contact à l'unité établi, le changement s'opère-t-il ? Joseph ne le savait pas encore mais constatait seulement que des changements se produisaient.

La prise de connaissance implique cette découverte et ce processus émotionnel transforme l'individu.

Cette prise de connaissance peut s'opérer de façon graduelle ou dans un mouvement d'ouverture soudaine. L'individu éprouve une alchimie intérieure, expérience qui dépasse souvent la compréhension intellectuelle. Le changement provient d'une digestion émotionnelle : lorsque l'Etre contacte son centre, il se passe quelque chose qui contribue au changement profond et autonome. C'est un véritable processus de libération.

Guérir c'est changer et changer consiste à se mettre en contact avec le rythme de l'âme afin d'atteindre dans la lumière la dissolution de la dualité et la vérité. Ce travail permet à l'Homme de s'unir dans son unité et par ce processus, de dépasser le bien et le mal pour entrer dans la voie du juste.

Cette descente en soi permet de dire : « je suis en contact  avec moi-même» et c'est par ce contact avec soi-même que l'on accède au sens de sa vie.

La pouvoir de guérison réside exclusivement dans le verbe. Le travail de conscience, c'est de prononcer l'imprononçable. Et c'est la libération émotionnelle engendrée par le contact avec soi-même qui libère de la maladie.

Retrouver le verbe créateur est la clé pour parvenir au cœur de chaque cellule, c'est la prière oubliée. Le ressenti est la prière oubliée. En contactant cette unité nous nettoyons les souffrances généalogiques et nous nous libérons de nos douloureuses expériences. Le ressenti est la force de création unique et puissante qui nous dégage de nos pensées, de nos sentiments et de nos émotions. C'est la véritable compréhension de la prière intérieure.

Ainsi en accédant à ce centre, nous changeons les réactions chimiques de notre organisme. Nos taux hormonaux d'anticorps et des éléments de notre organisme qui sont l'expression biologique de nos conflits intériorisés changent instantanément dès que le contact s'effectue.

Par les mots (en utilisant les racines étymologiques) et par le langage des oiseaux (en utilisant les sonorités), on retrouve le langage du corps. On a expérimenté des guérisons instantanées par l'utilisation exclusive de mots précis.

Le mot clé d'une personne souffrant de l'estomac est « incompris ». Chaque fois qu'un individu se trouve dans la position d'être incompris, son estomac s'exprime, mais la chose la plus incroyable c'est que les brûlures d'estomac disparaissent dès la prise de conscience.

Extrait du livre : Racines familiales de la « mal a dit »  tome 2 du Dr Gérard Athias

Racine maladie 2
Pour commander ce livre cliquer sur l'image






Dernière modification le 05/04/2012

Conception db-webservice.net motorisé par ZitePlus 0.9.5